A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - Y - Z

AVERTISSEMENT

Amis lecteurs
Je ne fais ce Blog que pour vous faire decouvrir les tresors du Judaisme
Aussi malgre le soin que j'apporte pour mettre le nom de l'auteur et la reference des illustrations sur tous ces textes , il se pourrait que ce soit insuffisant
Je prie donc les auteurs de me le faire savoir et le cas echeant j'enleverais immediatement tous leurs textes
Mon but etant de les faire connaitre uniquement pour la gloire de leurs Auteurs

LE VIN - YAYIN



                           Michel-Ange  -  L'Ivresse de Noe


                           LA VIGNE ET LE VIN


" Le peuple d'Israël est comparé à une vigne "

"Quand le vin (Yayin) entre, le secret (sod) sort" (Erouvim 65a).


נִכְנַס יַיִן יָצָא סוֹד

Translittération : nixnas yayin yatsa sod.

Traduction : In vino veritas (“ Dans le vin,  la vérité”).

Gimetria : Le mot “vin” (יַיִן, yayin) = 70, de même que le mot
                 sod ” (סוֹד, secret).

Origine : Ce proverbe est apparu dans la Torah suite à cette histoire : les deux fils  du Sage Rabi Xaye participèrent à un dîner donné par Rabi Yehuda Nassi. Ils étaient très tranquilles et Rabi devenus complètement ivres, ils commencèrent à parler contre Rabi Yehuda et celui-ci se fâcha contre eux. Rabi Xaye dit à Rabi Yehuda qu’il ne devait pas être fâché contre ses fils puisque 70 (“VIN” ) est comme un SECRET - quand le vin est bu, le secret se découvre (ou sort).



  • Le peuple d'Israël est comparé à une vigne : la vigne est plus basse que tous les autres arbres. C'est elle pourtant qui les dépasse tous par ses qualités.
  • Une branche de vigne replantée en n'importe quel endroit, prend immédiatement racine et produit un cep nouveau. De la même manière un juste, transplanté en n'importe quel endroit, arrive à se taire respecter et attire au-tour de lui les faibles et les hésitants.
  • Les feuilles de vigne couvrent et cachent les grappes de raisin. Les ignorants et les hommes sans valeur se mettent souvent en avant des sages.
  • Toutes les vignes portent de grosses et de petites grappes;mais les grosses grappes pendent plus bas que les petites. Les savants sont plus modestes que ceux dont les connaissances sont bien faibles et bien légères.
  • La vigne produit du verjus aussi bien que du vin. Il faut pourtant faire la bénédiction pour l'un comme pour l'autre produit de la vigne. Les enfants d'Israël louent l'Eternel pour le mal comme pour le bien qu'il leur envoie.
  • Le raisin commence par être foulé aux pieds, dans le pressoir ; mais finalement il est présenté même à la table des rois. Le peuple d'Israël est bien souvent, lui aussi, opprimé et foulé aux pieds ; mais un jour viendra où les plus grands reconnaîtront son mérite et sa valeur.
  • Pour vivre et se développer, la vigne s'appuie sur du bois mort, ses tuteurs. Pour vivre et se développer, Israël doit également prendre appui sur les générations antérieures.
  • Dès la Création les arbres se disputèrent. Chacun d'eux se croyait supérieur à l'autre. Le chêne avança sa taille, le dattier son fruit, le myrte son feuillage, etc. Devant cet étalage de qualité, la vigne, elle se taisait. Elle se savait petite de taille, foulée aux pieds, mangée par les animaux. Mais l'homme eut pitié d'elle. De son raisin il fit du vin et ce vin est utilisé à consacrer toutes les fêtes, tous les jours de Chabbat, ainsi que tous les moments heu-reux de l'existence de chaque Juif.
  • La vigne est le premier fruit dont la plantation est mentionnée dans la Torah. C'est Noé qui s'en est chargé. Le Satan (le mauvais penchant) s'est associé à lui et a arrosé le plant du sang d'une brebis, d'un lion, d'un porc et d'un singe. Interrogé par Noé sur la raison pour laquelle il avait choisi ces animaux, il répondit : " Quand l'homme boira le jus de ce fruit, il deviendra doux comme une brebis ; s'il en boit un peu plus, il se croira fort comme un lion : s'il en boit encore, il se conduira comme un porc ; s'il continue à boire, il sera aussi laid qu'un singe ! "..

                 L’Eternel parle ainsi : Tout comme lorsqu’on trouve une grappe pleine de jus, on dit : Ne la détruis point, car c’est un fruit béni – ainsi je me comporterai par égard pour mes serviteurs et n’aurai garde de tout détruire.
De Jacob une lignée, et de Juda des possesseurs de mes montagnes : mes élus en auront la propriété, et mes serviteurs y résideront. Isaïe 65 : 8-9 Texte 39. J'ai trouvé Israël (délicieux) comme du raisin dans le désert.  Osée 9 :10

                La vigne ressemble à une communauté humaine. Les feuilles ressemblent à l'amei ha'artzot, le peuple de la terre, qui travaille la terre et fournit l'alimentation pour tous, comme les feuilles supportent la plante par la photosynthèse. Les branches qui distribuent ce que les feuilles produisent à la plante entière, ressemblent aux marchands qui distribuent des marchandises ou denrées à la communauté entière. Les vrilles qui attachent la vigne pour son support, ressemblent à ceux qui ne produisent ni marchandises, ni savoir, mais qui ont une fonction dans la communauté. Les grappes de raisins ressemblent aux savants qui ne peuvent pas survivre sans toutes les parties autres de la vigne/communauté. Houlin 92b

                Pourquoi Israël est-il comparé à une vigne ? Quand vous voulez la bonifier, vous la déterrez et vous la replantez ailleurs et elle s'améliore. Ainsi, quand Dieu a voulu faire connaître Israël dans le monde, qu’est-ce que Dieu a fait ? Dieu les a déracinés d'Egypte et les a amenés dans le désert quand ils ont fleuri. Ils ont reçu la Torah et sont devenus connus dans le monde.
Chemot Rabba 44 :1



                                La vigne parmi les arbres
Le commentaire du Midrach compare Israël à une vigne et nous donne une série d’interprétations différentes de cette métaphore.

Commentaire du Midrach Raba, Vayikra Rabba Chapitre 36
"Je me rappellerai de mon pacte conclu avec Jacob " : "Tu as fait émigrer une vigne de l’Egypte, et expulsé des nations pour la replanter" (Psaumes 80). De même que la vigne n’est pas plantée au milieu de grosses pierres mais on sonde au dessous du sol pour en casser les pierres et c’est après qu’on la plante, ainsi il est écrit dans les psaumes : " Tu as fait émigrer une vigne de l’Egypte, et expulsé des nations pour la replanter ".
A l’instar de la vigne, plus on déblaie en dessous plus la terre s’améliore, il en est ainsi pour le peuple d’Israël, tu as évacué les rois pour qu’ils puissent s’installer.
De la même façon que la vigne n’est pas placée au hasard, de même les tentes d’Israël étaient organisées en rangées selon le drapeau de chaque tribu :
 " Chaque homme selon le drapeau de la maison de son père " (Nombres 2, 2).
De la même façon que la vigne est la plus basse de tous les arbres et domine pourtant tous les autres arbres, ainsi Israël semble le être le peuple le plus misérable et pourtant dans les temps futurs ils seront amenés à hériter de la terre entière.
De la même façon que dans une vigne, une simple branche éclipse tous les arbres, ainsi dans le peuple d’Israël un seul homme juste peut en sortir et dominer le monde entier : " Et Joseph était le gouverneur " (Genèse 42), "C'est ainsi que l'Eternel assista Josué, et que sa renommée se répandit dans tout le pays. " (Josué 6), "David était renommé dans tous les pays " (Chroniques I, 14), "Le roi Salomon dominait tous les pays" (Rois I, 5), "Car Mardochée était une personne influente dans la maison du roi".
De même que dans la vigne, les feuilles couvrent les grappes, de la même façon dans le peuple d’Israël c’est la classe inculte qui protège les érudits.
La vigne est pourvue de grosses et petites grappes et les plus grosses sont plus basses (à cause de leur pesanteur), de la même façon dans le peuple d’Israël plus quelqu’un peine pour acquérir de la Tora plus il s’efface devant les autres.
Tout comme la vigne requiert trois sortes de bénédictions (lorsqu'on la consomme en tant que fruit, en tant que boisson non alcoolisée ou en tant que vin), de la même manière le peuple d’Israël a trois bénédictions : "Dieu te bénis, t’éclaire et te porte".
Tout comme la vigne peut produire des fruits frais ou des raisins secs, Israël possède des maîtres dans le domaine de la bible, de la michna, du talmud ou de la philosophie.
De la même manière que la vigne grandit sur des tuteurs, Israël est présent dans tous les royaumes.
De la même façon que la vigne pousse sur des grands cèdres ainsi Israël est aidé par de grands cèdres (les pays qui le soutienne) : "Les montagnes furent couvertes de son ombrage, ses branches égalèrent les cèdres de Dieu".

Sources : hebrewonline - lamed - akadem

Aucun commentaire: