Translate

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - Y - Z

AVERTISSEMENT

Amis lecteurs
Je ne fais ce Blog que pour vous faire decouvrir les tresors du Judaisme
Aussi malgre le soin que j'apporte pour mettre le nom de l'auteur et la reference des illustrations sur tous ces textes , il se pourrait que ce soit insuffisant
Je prie donc les auteurs de me le faire savoir et le cas echeant j'enleverais immediatement tous leurs textes
Mon but etant de les faire connaitre uniquement pour la gloire de leurs Auteurs

BENEDICTION DES COHANIM








"Saches devant qui tu te trouves"




Birkat Cohanim

Parmi les travaux des cohanim dans le Beth Hamikdach, il y avait la Birkat cohanim qui se déroulait sur l'estrade devant le Hekhal -ou Kodech- du Beth Hamikdach, entre les deux colonnes, Yahin et Boaz.
Cette bénédiction est encore faite par nos cohanim dans les synagogues aujourd'hui en Israël et souvent également en dehors d'Israël par les juifs des différentes communautés. La bénédiction qui est donnée est la suivante:

Soit loué, Eternel, notre Dieu, Roi de l'univers, qui nous a sanctifiés par la sainteté d'Aaron et qui nous a ordonnés de bénir Ton peuple Israël avec amour.

-Que l'Eternel te bénisse et te préserve!
-Que l'Eternel t'éclaire de Sa face et te soit favorable!
-Que l'Eternel tourne Sa face vers toi et te donne la paix!

Les deux triangles que forme le Cohen avec les doigts écartés où passe la chekhina, c'est la bénédiction de D. vers les hommes et le triangle que forment les deux pouces et les deux index sont le triangle de la demande que l'homme formule pour que D. lui donne bénédiction et protection. Nous pouvons donc constater l'importance de se tenir tête baissée devant les cohanim lors de cette bÉnédiction pour recevoir la bénédiction divine, les cohanim étant les serviteurs et intermédiaires entre D. et Israël.
Sachons donc devant qui nous nous trouvons lors de toutes nos prières dans la synagogue ou dans d'autres lieux où nous nous adressons au Créateur du monde.templeinstitute

Ce signe des Cohanim (fait des deux mains tendues en avant) mime la lettre Shin
et signifie « Shaddai » (qui signifie ' le Tout-Puissant ', mais qui est aussi l’abréviation de ' Shomer Dlatot Israel ' cad ' gardien des portes d’Israel ', d’où le Shin des mezuzot). On peut par exemple le retrouver sur les tombes de Cohanim

Aucun commentaire: