A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - Y - Z

AVERTISSEMENT

Amis lecteurs
Je ne fais ce Blog que pour vous faire decouvrir les tresors du Judaisme
Aussi malgre le soin que j'apporte pour mettre le nom de l'auteur et la reference des illustrations sur tous ces textes , il se pourrait que ce soit insuffisant
Je prie donc les auteurs de me le faire savoir et le cas echeant j'enleverais immediatement tous leurs textes
Mon but etant de les faire connaitre uniquement pour la gloire de leurs Auteurs

HAMETZ

               Zalman Kleinman
               Burning the Chametz (Biur Chametz) before Peseach


Le Hametz est le symbole de notre mauvais penchant. Par exemple, le Hametz rappelle l’orgueil car de même que la pâte gonfle pour former du Hametz, la personne orgueilleuse se gonfle devant les autres pour mieux se montrer. Le Hametz rappelle aussi la fainéantise car de même qu’il faut laisser la pâte sans la travailler pour la voir gonfler, le fainéant lui aussi se laisse aller et n’a pas la force de travailler sur lui-même. Ainsi, de même que nous avons cherché le Hametz dans tous les coins et recoins de la maison à Pessah pour le brûler totalement, nous devions aussi fouiller dans tous les coins et recoins de notre personnalité pour brûler tous nos mauvais côtés.

Les Sages nous enseignent que pendant l’esclavage d’Egypte, les enfants d’Israël étaient tellement imprégnés de la dépravation de la culture égyptienne qu’ils atteignirent le 49e degré d’impureté et que la raison pour laquelle D... les libéra est parce qu’il l’avait promis à Avraham et non par leur mérite personnel. Cependant, une fois sortis d’Egypte, les enfants d’Israël devaient se préparer au don de la Torah et contrairement à la libération d’Egypte qui pouvait se dérouler même en l’absence de mérites, la Torah, elle, ne peut être donnée sans avoir le niveau requis et ce niveau est le 49e degré de sainteté !

Quand nous sommes sortis d’Egypte, nous étions plongés dans l’impureté et nous ne savions pas nous servir de nos défauts pour le bien. La Torah nous a donc ordonné de brûler tout le Hametz, c’est-à-dire tous nos mauvais penchants, à cause du danger que nous retombions dans l’impureté de l’Egypte. Mais, après que nous avons progressé pendant le compte de l’Omer et que nous avons purifié tous nos traits de caractère au service de D..., il devient non seulement possible de servir D... avec nos défauts mais c’est même un commandement car nous voyons que la Torah nous ordonne d’amener une offrande à base de Hametz à Chavouot !

Selon cette explication, nous arrivons maintenant à comprendre les paroles du Ramban car voici vraiment ce qu’il se produira au monde futur : un service de D... accompli par tous les côtés de la personnalité que D... nous a donné, Hametz et Matza, qualités comme défauts. Et comme le dit Rachi sur le passage que l’on lit dans le Chema (Devarim 5,6) : « Tu serviras l’Eternel de tous tes cœurs - avec tes deux penchants, le bon et le mauvais. »
De la même manière, nous pouvons maintenant expliquer les paroles de la Michna Pessahim (chapitre 9, michna 3) qui demande la différence entre Pessah et Pessah Cheni1 et répond que pendant Pessah, il est interdit de voir, de posséder et de manger le Hametz tandis qu’à Pessah Cheni, le Hametz et la Matza sont tous deux dans la maison. Si la Torah donne une autre occasion de faire Pessah aux personnes n’ayant pas pu le faire la première fois, pourquoi n’impose-t-elle pas les mêmes règles halakhiques que pendant Pessah ? Car en fait, Pessah Cheni ne ressemble pas totalement à Pessah : entre-temps, nous avons pu progresser et nous avons commencé à apprendre comment nous servir de notre Hametz intérieur. Et donc, contrairement à Pessah où il est interdit de voir, de manger et de posséder du Hametz ; à Pessah Cheni, le Hametz est encore interdit à la consommation mais il est permis de le posséder dans la maison et de le voir pendant que l’on mange la Matza. Et ensuite, au moment de Chavouot, la consommation du Hametz devient même une Mitzva!
Et de même que nous pourrons accélérer la venue du monde futur en apprenant à orienter à la fois nos bons penchants et nos mauvais penchants vers le service de D..., ainsi devra se faire la réparation du peuple. L’union entre le Machiah ben Yossef et Machiah ben David annoncée dans les prophètes est l’union des forces plus matérielles du peuple d’Israël représentées par Yossef avec les forces spirituelles de Yehouda dont descendra David. Et c’est seulement dans cette union entre le matériel et le spirituel, au niveau individuel comme au niveau collectif, que nous pourrons faire venir le Machiah ben Yossef et le Machiah ben David ainsi que la délivrance complète. Que D... nous accorde la joie de voir et de vivre ces moments le plus vite possible bimhera beyameinou amen.
Jonathan Zazoun col


Le 'Hametz est tout aliment à base des 5 céréales : blé, orge, avoine, seigle, épeautre, qui au contact de l'eau a fermenté pendant 18 minutes et plus. Il est interdit de consommer, de tirer profit et de garder chez soi un tel 'Hametz pendant la durée de Pessa'h, même mélangé dans un autre aliment. C'est pourquoi tout ce qui est à base des 5 céréales est 'Hametz.

Si quelq'un a beaucoups de 'Hametz et il hésite à s'en défaire, il a la possibilité de le vendre à un non-juif (cette vente est une vente réelle, effective et non fictive), le 'Hametz peut être racheté après Pessa'h. Ce 'Hametz doit être entreposé dans un endroit fermé.

Donc il est nécessaire de parfaitement nettoyer la maison (même les vêtements doivent être inspectés) afin d'éliminer le 'Hametz avant la fête de Pessa'h. Généralement le nettoyage de la maison commence juste après la fête de Pourim.

Dès la tombée de la nuit du 13 à 14 Nissan, on procéde à la recherche du 'Hametz à la lueur d'une bougie. La recherche du 'Hametz est précédée de la bénédiction suivante :

Eternel notre Dieu, roi du monde, Toi qui est source de toute bénédiction, nous a sanctifiés par tes commandements et nous as ordonné d'élimier tout 'Hametz.

La mistva consiste non pas à trouver le 'Hametz, mais à le rechercher dans la maison. Afin de ne pas prononcer la bénédiction en vain, on al'habitude de mettre des morceaux de pain (10) bien enveloppés dans du papier, que l'on dissémine en différents endroits de la maison.

Après la recherche, l'on procéde à l'annulation du 'Hametz qui aurait pu échapper à notre vigilance.

Après avoir brûlé le 'Hametz, on répète la formule d'annulation :

Que tout 'Hametz ou tout levain que j'ai pas vu ou n'ai pas détruit ou dont je n'ai pas eu connaissance soit considéré comme n'existant plus, comme la poussière de la terre mjlf

Aucun commentaire: