A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - Y - Z

AVERTISSEMENT

Amis lecteurs
Je ne fais ce Blog que pour vous faire decouvrir les tresors du Judaisme
Aussi malgre le soin que j'apporte pour mettre le nom de l'auteur et la reference des illustrations sur tous ces textes , il se pourrait que ce soit insuffisant
Je prie donc les auteurs de me le faire savoir et le cas echeant j'enleverais immediatement tous leurs textes
Mon but etant de les faire connaitre uniquement pour la gloire de leurs Auteurs

LA CHEMITA


   La Chemita ne concerne que la terre d'Israel.



. . .Six année tu ensemenceras ton champ, six années tu travailleras ta vigne, et tu en recueilleras le produit; mais, la septième année, un chômage absolu sera accordé à la terre, un CHABBAT pour l'Eter-nel. . . .
La loi sur la Chemita et le jubilé a cessé d'être en vigueur depuis que les tribus de Ruben et de Gad et la moitié de celle de Menashé avaient cessé d'y habiter. Ce n'est qu'au moment où la majeure partie d'Israel sera réunie dans son pays qu'elle sera de nouveau d'actualité.
Comment savoir si une année est une année Chabbatique (année de chemita?).
Simplement on divise l'année hébraïque en question par 7 si le reste de la division est nul, alors l'année en question est chabbatique. 5761 est divisible par 7 ; cette année est donc chabbatique.
Cette loi de la Chemita ne concerne que la terre d'Israel.
Respecter l'année chabbatique, c'est être capable de concevoir qu'au delà de la propriété privée ou de celle de l'Etat, il est un Maître de la terre , qu'au delà des lois de la nature , les techniques perfectionnées et les indices de production, il est une Providence Divine qui assure notre existence.
Le Sefer Hahinoukh nous enseigne: Celui qui a le courage de faire abandon tous les 7 ans des produits de sa terre ne succombera jamais à un manque de confiance en D'.
Au point de vue agricole , Maïmonide explique qu'en restant en friche la terre se bonifiera et deviendra plus fertile.
Ibn Ezra nous dit: Le but de l'année chabbatique est de donner au peuple la possibilité d'étudier pendant un an entier.
Le Rav Kook voit dans cette loi un renoncement à ce sacrilège que constitue le soucis excessif de la propriété.
Au niveau de la Kabala Nahmanide s'élève contre Maïmonide qui affirme en se fondant sur les sentences de Salomon que le "monde se maintient pour toujours"
(qu'il est éternel et n'a aucune fin).
Nahmanide explique que le Jubilé (50° année) comprend une série de 7 fois 7 mille ans. 7 mille ans qui se déroulent suivant la cadence des 7 Sphirotes de l'édifice: Hessed - Gueboura - Netsah - Hod - Tiferet - Yessod - Malkhout.
Les 7000 ans de notre monde étant décomposés en 2000 ans de Tohou jusqu'à Abraham; 2000 ans de Thora jusqu'à la destruction du second Temple et 2000 ans de période messianique et le 7° millénaire tout entier Chabbat.
Puis le monde reprendra à un nouveau degré la série de 7 fois 7000 ans jusqu'au son du cor du Jubilé de 50.000 ans qui annonce le retour aux racines.
Remarque: Le chiffre 120 peut représenter la durée d'une journée à l'échelle de D'. Après s'être répétée 50 fois (Jubilé) soit 6000 ans le monde entrera dans le CHABBAT UNIVERSEL.
Il est bon de faire rentrer le Chabbat deux heures avant pour bénéficier de sa protection et éviter la profusion de mézikim.
Soit 6000 - 2x120 = 5760 (an 2000)
Travaux agricoles interdits l'année de Chemita:
Semailles- Taille de la vigne- la moisson - les vendanges et d'après certains, les labours.


Kedouchath Cheviit :
4 Mitsvot caractérisent cette sainteté de la 7° année:
A: Déclarer "HEFKER" c'est à dire propriété publique sa vigne ou son champ. " Mais la 7° année tu accorderas relâche à ta terre et tu en abandonneras les fruits: Les indigents de ton peuple en mangeront et le restant la bête sauvage des champ s'en nourrira"
B: L'interdiction de faire commerce des fruits de Cheviit. Le sol en repos vous appartiendra (à tous) pour la consommation; non pour en faire commerce.
C: L'obligation de faire usage normal et non destructeur des fruits. Les fruits de Cheviit peuvent être utilisés comme aliments, comme boissons, pour allumer une lumière ou comme produit de teinturerie.
D: L'obligation du "BIOUR" de faire sortir les fruits de Cheviit en dehors de sa maison.
Nous rendrons propriété publique toute production de la terre en cette 7° année, afin que chacun sache que ces fruits, produits par la terre, année par année, ne sont pas un simple effet des forces de la nature, mais qu'il est un Maître Suprême qui peut s'Il le veut, ordonner qu'ils soient le bien de tous (sefer hahinoukh).

La mitsva de Haquehel a été fixée au sortir de l'année chabbatique , car la 7° année elle-même est cause d'union et de paix.
Le Midrash nous enseigne : Dans l'année de Chemita il y a potentialité de guerre et à la sortie de Cheviit c'est la venue du Machiah.

Ruben Corcos
harissa






                           Un commandement à nouveau d’actualité
                              Les sources bibliques de la chemita


La chemita n'est pas une coutume agricole, c’est un commandement à part entière de la Torah, applicable uniquement en Eretz Israël. C'est une année qui revient tous les 7 ans au cours de laquelle la terre est mise en jachère,en repos, et où on ne sème pas ni ne consomme des produits récoltés sur la terre d'un Juif


Lévitique, chapitre 25 :

L’ÉTERNEL parla à Moïse au mont Sinaï, en disant: "Parle aux enfants d'Israël et dis-leur: Quand vous serez entrés dans le pays due je vous donne, la terré sera soumise à un sabbat pour l'Éternel.Six années tu ensemenceras ton champ, six années tu travailleras ta vigne, et tu en recueilleras le produit; mais, la septième année, un chômage absolu sera accordé à la terre, un sabbat pour l'Éternel. Tu n'ensemenceras ton champ ni, ne tailleras ta vigne. Le produit spontané de ta moisson,tu ne le couperas point, et les raisins de ta vigne intacte, tu ne les vendangeras pas ce sera une année de chômage pour le sol.  Le sol en repos sera à vous pour la consommation : à toi, à ton esclave, à ta servante, au mercenaire et à l'étranger qui habitent avec toi ; ton bétail même ainsi due les bêtes sauvages de ton pays,pourront se nourrir de tous ces produits.Tu compteras sept années sabbatiques, sept fois sept années, de sorte que la période de ces sept années sabbatiques te fera quarante-neuf ans, puis tu feras circuler le retentissement du cor, dans le septième mois, le dixième jour du mois : au jour des Expiations, vous ferez retentir le son du cor à travers tout votre pays.

Deutéronome, chapitre 15 :

'Tous les sept ans tu feras remise. 'Voici en quoi consiste la remise: tout créancier fera remise de la créance qu'il aura prêtée à son prochain, il ne pressera pas son prochain, son frère, car on aura proclamé remise en l'honneur du Seigneur. Tu pourras exiger paiement de l'étranger mais ta main fera remise de ce que ton frère aura à toi.

Deutéronome, chapitre 31 :

Et Moïse prescrivit cet ordre: « Au bout de sept ans, au temps de l'année de la Remise, lors de la fête des Tentes, au moment où tout Israël vient se présenter devant le Seigneur ton Dieu à l'endroit qu'il aura choisi, tu liras cette loi, en face de tout Israël, à leurs oreilles. "Assemble le peuple, hommes, femmes, enfants et l'étranger qui est dans tes portes, afin qu'ils écoutent, qu'ils apprennent à craindre le Seigneur ton Dieu et qu'ils prennent soin d'accomplir toutes les paroles de cette loi.  Et leurs enfants qui ne les connaissent pas encore écouteront et apprendront à craindre le Seigneur votre Dieu,tous les jours que vous vivrez sur la terre dont, traversant le Jourdain, vous allez prendre possession
akadem





                                     La Chemita, un repos pour Dieu ?


Le Hatam Sofer  nous dit la chose suivante :
Le commandement de Chemita est la preuve irréfutable que la Torah fut révélée par Dieu au Sinaï et ne fut pas « inventée » par Moïse lui-même. En effet, nul être humain n’est en mesure de donner la garantie d’octroyer, dans la sixième année, une récolte pour trois ans. Seul une intervention providentielle peut réaliser une telle promesse.
Il ressort de notre étude que la Chemita est tout d’abord caractérisée par un Chabbat en faveur de l’Eternel. L’idée qui se manifeste à travers cette institution, nous dit le rabbin Elie Munk, est immédiatement perceptible : c’est l’hommage de la nation qui remet le sol national à Celui dont elle le détient. Elle exprime ainsi la conviction que la terre nationale ne peut devenir propriété complète du peuple que dans la mesure où Dieu la lui accorde.
Le Chabbat de la semaine et l’année sabbatique se situent sur le même plan ; dans les deux circonstances se reflète la conception éminemment juive de Dieu, Créateur et Maître absolu de toute création : Dieu n’est pas seulement à l’origine de toutes choses, mais il en reste le seul propriétaire.
Lui remettre notre oeuvre de la semaine, ou nos produits de l’année, signifie le reconnaître comme véritable chef, qui détient seul tout pouvoir productif et qui est la seule source de bénédictions.yechiva

Aucun commentaire: